Enquêtes d’actu : le local au niveau national

Cela fait désormais trois mois que le nouveau bébé d’actu.fr a vu le jour. Enquêtes d’actu s’appuie sur ses 400 journalistes disséminés partout en France, et une enquête est publiée toutes les trois ou quatre semaines. Grâce à la connaissance du territoire de leurs collaborateurs locaux, des sujets d’enquête sont régulièrement proposés à Raphaël Tual, responsable du projet, et Jerôme Morinière, rédacteur en chef. Raphaël Tual a d’ailleurs été récemment primé par le Club de presse des Hauts de France pour son enquête sur la prostitution des mineurs à Lille.

Enquêtes d’actu : le local au niveau national

Cela fait désormais trois mois que le nouveau bébé d’actu.fr a vu le jour. Enquêtes d’actu s’appuie sur ses 400 journalistes disséminés partout en France, et une enquête est publiée toutes les trois ou quatre semaines. Grâce à la connaissance du territoire de leurs collaborateurs locaux, des sujets d’enquête sont régulièrement proposés à Raphaël Tual, responsable du projet, et Jerôme Morinière, rédacteur en chef. Raphaël Tual a d’ailleurs été récemment primé par le Club de presse des Hauts de France pour son enquête sur la prostitution des mineurs à Lille.

Le 3 septembre 2021, le premier numéro d’“Enquêtes d’actu” était publiée sur actu.fr. L’article traite d’Amazon et s’interroge sur l’impact du géant sur l’emploi en France. Un exemple simple d’une « problématique nationale nourrie par des illustrations et des expertises locales », explique Raphaël Tual.

Ce journaliste, en charge de ce nouveau projet du groupe de presse locale Publihebdos, coordonne celles et ceux qui travaillent sur les dossiers. « Notre particularité ? Le fait qu’on puisse s’appuyer sur un réseau de 400 journalistes en locale, situés partout en France », précise Jérôme Morinière, rédacteur en chef du projet.
Selon Raphaël Tual, l’idée est venue d’un constat simple : « On s’est dit qu’en presse hebdomadaire régionale (PHR), on avait des expertises et des implantations territoriales qui nous rendent uniques dans le paysage médiatique français. On a donc voulu faire cause commune et rassembler nos forces, ce qu’on avait commencé à faire avec la création d’actu.fr. On peut avoir du contenu particulièrement qualitatif et singulier, puisque nos journalistes connaissent très bien les territoires dans lesquels ils travaillent. »

« En PHR, on est tout à fait capables de produire des enquêtes rigoureuses et documentées. »

Raphaël Tual, responsable du projet au sein d’actu.fr

Le choix des sujets d’enquête se fait en fonction de ceux proposés par les journalistes sur le terrain. Ensuite, selon la problématique sélectionnée, les collaborateurs entament leur travail de recherche sur leur temps de travail. « Ce projet est basé sur le principe du volontariat. Je souhaite donc laisser du temps à celles et ceux qui travaillent avec moi. On se donne un bon mois pour quils me rendent les premiers éléments puis un autre mois avant le papier final » explique le journaliste.
Raphaël Tual participe également à l’enquête et la rédige lui-même. « Je lance trois voire quatre investigations en même temps. Dès que j’ai le retour des collègues, j’écris sur la base de leur matière brute. Les rédacteurs ont aussi leur mot à dire, donc ils annotent, ajoutent ou suppriment des phrases. Il y a beaucoup d’allers-retours. »
Une fois que l’article est prêt, il est posté en ligne sur actu.fr puis envoyé à toutes les rédactions de Publihebdos, déjà maquetté, pour qu’elles puissent l’inclure dans leurs hebdomadaires. « On voulait montrer qu’en PHR, on est tout à fait capables de mener des enquêtes rigoureuses  et documentées », précise Jerôme Morinière. « Grâce à actu.fr, on élargit la palette de contenus proposés avec des formats plus longs. On veut également apporter de la nuance et rapporter la complexité de notre société parce que ce n’est pas toujours évident quand on a un rythme de publication élevé. »

Capture d'écran d' "Enquêtes d'actu", le 23 novembre.

Prochainement, des révélations…

« Je suis très attaché à lenquête académique. Ce projet nest pas forcément un moment de scoops ou de révélations mais la mise en lumière d’une problématique avec plusieurs sources pour y répondre », confie Raphaël Tual. Enquêtes d’actu compte déjà quatre investigations. Des chasseurs aux friches industrielles, les sujets sont variés. Une nouvelle enquête devrait arriver prochainement, contenant pour sa part des révélations à échelle nationale…

Adèle Berthou

Pensez à partager.👇

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Contact

Recevez les news de l'info locale

directement par mail