Ces journaux locaux qui ont misé sur la diversification

Événementiel, nouveaux contenus éditoriaux, croissance externe… Les stratégies permettant aux médias de presse hebdomadaire régionale de se diversifier sont multiples. Exemples avec quatre titres de proximité.

Ces journaux locaux qui ont misé sur la diversification

Événementiel, nouveaux contenus éditoriaux, croissance externe… Les stratégies permettant aux médias de presse hebdomadaire régionale de se diversifier sont multiples. Exemples avec quatre titres de proximité.
Previous
Next

Comment réinventer son écosystème ? Voilà le casse-tête auquel se heurtent de nombreux titres de presse hebdomadaire régionale (PHR). Depuis quelques années, le modèle économique « traditionnel » de la presse de proximité, qui reposait essentiellement sur la vente de journaux, les annonces légales et la publicité, est en crise.

Pour se renouveler et assurer la croissance de leur titre, certains éditeurs optent pour la diversification. « Avec la baisse des recettes de diffusion et de pub puis l’arrivée d’Internet, les titres doivent se transformer en marques médias de proximité. Il faut qu’ils diversifient leurs sources de revenus, c’est impératif », insiste Pierre Archet, fondateur et directeur du Journal d’ici. Le média occitan a créé en 2019 le T d’Oc, une organisation annuelle qui met à l’honneur des initiatives locales dans le Tarn et le Lauragais.

De l’événementiel à la création de nouveaux contenus éditoriaux, en passant par la croissance externe et le digital, les stratégies de diversification en PHR sont nombreuses. En voici quatre exemples.

HPi 100 % sport, le supplément gratuit de Haute-Provence info 

En avril 2021, l’hebdomadaire Haute-Provence info a lancé son supplément gratuit HPi 100 % sport. Dédié comme son nom l’indique au sport, ce mensuel de 24 pages répond à un souhait de conquérir de nouveaux lecteurs. « Notre lectorat est plutôt âgé. Nous avons créé ce magazine dans une volonté de le rafraîchir et le rajeunir », présente le journaliste Guillaume Messien, l’instigateur du projet.

Le magazine est vendu gratuitement avec l’édition du premier vendredi du mois. Pourquoi ce choix ? « Pour se faire connaître , partage Guillaume Messien. Nous n’avons pas voulu augmenter le prix du journal pour ne pas forcer la main aux lecteurs qui ne sont intéressés par le sport. » Le média s’appuie un réseau d’une quinzaine de chroniqueurs, principalement des sportifs, pour « parler de sport autrement ». Après quinze numéros, HPi 100 % sport a écrit sur des sportifs internationaux comme Philippe Gilbert, la pratique du VTT, les problèmes d’arbitrage…

La « stratégie de marque » de La Semaine de Metz

Au sein de la PHR, La Semaine de Metz se démarque déjà par la place conséquente que le titre accorde au format long. Mais ce n’est pas tout, le magazine d’information lorrain multiplie les suppléments et hors-séries pour développer une « stratégie de marque ».

Hors-séries, cahiers, annuaires... La Semaine a prévu plus d'une vingtaine de numéros supplémentaires en 2022.

En 2022, plus d’une vingtaine de numéros additionnels verront le jour : dix mensuels économiques Éco Grand Est, trois cahiers life-style pour « contrer les gratuits de ville », quatre hors-séries sur l’emploi et l’immobilier… Le média sort également un mini-guide sur les terrasses et un autre « cosy ». « Ici, il n’y a pas vraiment de gain d’argent. Mais nous y allons pour occuper le terrain », dévoile Stéphane Getto, président de EDI.M3, la société éditrice des journaux de La Semaine.

Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné et son événement immobilier

Animées par un « besoin régulier de se réinventer », d’après le rédacteur en chef Victor Guilbert, les Affiches de Grenoble et du Dauphiné joue la carte de la diversification à fond. Depuis quelques années, le média fait paraître chaque année, « vers avril », un Guide de l’immobilier. « Il comprend des informations sur les actualités immobilières locales et nationales, les enjeux de copropriété, le prix des notaires… », informe Victor Guilbert.

Avec la crise sanitaire et la « difficulté à retisser des liens », les Affiches ont décidé d’aller plus loin. En partenariat avec les notaires de l’Isère, l’hebdomadaire isérois a créé L’immo en vue, un événement immobilier inédit. Il réunit l’Observatoire de l’immobilier des notaires et la table ronde des Affiches, déjà existants.

« Ce nouveau rendez-vous permet de lancer la parution de notre supplément », conclut le rédacteur en chef des Affiches de Grenoble et du Dauphiné.

Mediatour : croissance externe et… chocolaterie

Un magazine économique, un annuaire des entreprises de Haute-Saône, un annuaire des maires… Le groupe Mediatour, qui compte notamment La Presse de Vesoul, fourmille de projets pour parvenir à se diversifier. , explique Eric Lejeune, le directeur général de Mediatour.

« Nous misons sur une stratégie assez opportuniste pour avoir des ressources supplémentaires. »

Éric Lejeune, directeur général de Mediatour

Cette « stratégie » met l’accent sur la croissance externe. Mediatour cherche à « acquérir des titres hebdomadaires pas chers ». Ils ont ainsi pu se déployer en Haute-Vienne ou en Nouvelle-Aquitaine. Puis, grâce au rachat du Journal de Limoges, ils ont lancé un journal économique.

En pleine expansion, Mediatour est sur le point d’acquérir un pure-player économique basé dans la région du Grand Est. Plus surprenant, le groupe de presse a développé… sa propre chocolaterie spécialisée dans les cadeaux d’entreprise. Se diversifier n’a donc pas de limite.

Romaric Larue

Previous
Next

Contact

Recevez les news de l'info locale

directement par mail