Comment réussir sa mutation digitale ?

Quel contenu proposer sur le web, lorsque l'on est un média local "classique" (en print) ? Et surtout, comment le monétiser ? Une vingtaine d'années après le début de la transition numérique, la presse de proximité cherche toujours la réponse à ces questions...

Comment réussir sa mutation digitale ?

Quel contenu proposer sur le web, lorsque l'on est un média local "classique" (en print) ? Et surtout, comment le monétiser ? Une vingtaine d'années après le début de la transition numérique, la presse de proximité cherche toujours la réponse à ces questions...
Atelier mutation digitale

Au congrès de la presse hebdomadaire régionale à Aix-les-Bains, un atelier animé par Nicolas Bernard (directeur du groupe HCR), réunissait David Sallinen (fondateur d’Upgrade Media) et Vincent Grandin (responsable du pôle digital du Groupe Rossel). Au centre des débats, la transformation de la presse et les enjeux du passage au digital first.

Previous
Next

C’est une situation paradoxale. Alors que les kiosques à journaux disparaissent lentement, les audiences de la presse n’ont jamais été aussi élevées. Et pour cause, la présence des titres sur le web leur apporte une visibilité certaine mais qui est difficile à monétiser. « Depuis le passage au digital first, les médias ont, certes, changé la chronologie de publication. Ce n’est pas suffisant », remarque David Sallinen.

Pour le fondateur d’Upgrade Media, les articles web méritent de se distinguer du print. « Pour comprendre l’histoire contée par le journaliste, il faut lire l’article du début à la fin. Aujourd’hui, le lecteur veut piocher du contenu, picorer les informations qui l’intéressent. » Il remarque qu’au vu de la multiplicité des canaux et des sources, le lecteur dispose très vite d’une information. Pour la presse locale, il est nécessaire de faire un pas de côté et de traiter les sujets en leur donnant un vrai angle. Ainsi, il est plus probable que le lecteur paye pour lire l’article que si on lui offre un contenu déjà présent ailleurs.

Un contenu unique à monétiser

Les médias régionaux, pour se démarquer, doivent proposer un décodage de l’info locale, donner des clés de compréhension au lecteur, se mettre en situation de l’aider. Sur le numérique, un journaliste ne dispose que de quelques secondes pour faire comprendre que son contenu est unique.

Un enjeu majeur du web est de créer de l’engagement avec le lecteur. Pour cela, estime David Sallinen, « la titraille est importante. Il y a un lien direct entre le titre (longueur, mots forts, mots négatifs) et le taux d’engagement. »

Vincent Grandin, responsable du pôle digital du groupe Rossel, insiste sur la valeur de la publicité en local. « En presse régionale, l’audience est moindre mais la publicité est mieux valorisée. Ce sont des annonces très ciblées géographiquement, qui ont une forte valeur ajoutée. » Pour mener à bien cette transformation digitale, les titres de presse doivent fournir un effort technologique ainsi qu’un effort de formation des équipes. Une mission de taille.

Ervan Couderc

Previous
Next

Contact

Recevez les news de l'info locale

directement par mail